top of page

À la fin de mes études, j'avais besoin de continuer à défendre et à intégrer cette sensibilité dans mon travail. Questionnant la place et la responsabilité du designer dans notre société à tendance consumériste, je ne souhaité pas mettre ma créativité au service des industries, qui détruisent notre environnement.

J'ai donc alors créé mon studio d'éco-design indépendant, engagé en faveur de l'environnement et de l'humain. 

Lucie Allard Design

Désormais, je mets ma créativité et mon savoir-faire à votre service, pour vous proposer des alternatives accessibles, avec des projets uniques, éco-conçus et durables. 

Dans chaque projet que je mène, chaque étape du cycle de vie des objets, est pensée pour diminuer les coûts environnementaux grâce à ces pratiques durables. 

C'est en ce sens que les matériaux bio-sourcés ou de réemploi tiennent une place privilégiée dans mon travail.

Ma méthode de conception et de fabrication repose sur les pratiques durables qui composent les règles fondamentales du zéro déchet : refuser, réduire, réparer et réutiliser, des gestes simples aux immenses bien-faits pour notre environnement, que nous pouvons tous appliquer dans notre quotidien. Ces pratiques permettent de troquer les traditionnels modes de sur-production et de sur-consommation, pour une production et une consommation raisonnée et respectueuse.

Baignée dans un mode de vie éco-conscient, j'ai à cœur d'agir en faveur de l'environnement et de trouver de nouvelles alternatives éco-responsables, à intégrer dans mon quotidien. 

Cette sensibilité, c'est une compagne de vie, que j'ai intégrée à mes projets durant ma formation à l'ESAD de Reims en design d'objet et d'espace, jusqu'à l'obtention de mon DNSEP (Master). 

Lucie Allard Design
Lucie Allard Design
Lucie Allard Design
Lucie Allard Design

REFUSER...
le superflu n'est pas synonyme de privation. Il s'agit de reconnaitre et de consommer ce qui nous est indispensable au quotidien.

REDUIRE...
notre consommation lorsque refuser n'est pas possible et privilégier les produits locaux et durables.

REparer...
les objets défectueux pour prolonger leur durée de vie et réduire la quantité de déchets que nous produisons.

reutiliser...
les objets et les matériaux désuets voués à être détruis pour leur donner une seconde vie, afin de préserver nos ressources.

bottom of page